Un laboratoire sur puce pour la détection du virus Ebola en 10 minutes dans un échantillon de sang ou de salive ?

 

ELVESYS a développé la technologie la plus rapide au monde permettant de détecter n’importe quels agents pathogènes en moins de 10 minutes dans une goutte de sang.  Détecter Ebola en 8min ? l’Anthrax en 6 min ? C’est respectivement 7 et 14 fois plus rapide que les meilleures technologies existantes. Apprenez en plus à propos de Fastgene.

Introduction à propos du virus Ebola

Virus ebola microscope electronique  - elvesys laboratoire sur puce pour la detection du virus ebola par PCRLe virus Ebola est un filovirus appartenant à l’ordre des mononégavirus découvert en septembre 1976 dans le nord de la république démocratique du Congo.  Ce virus provoque la fièvre hémorragique Ebola affichant une létalité proche de 90% chez l’être humain. A l’heure actuelle il n’existe aucun traitement commercial. Ainsi la réduction du nombre de mort lié aux épidémies de fièvre Ebola repose sur les mesures de prophylaxie et sur la détection rapide des sujets infectés pour éviter la propagation du virus. A l’heure actuelle il existe 5 types de virus Ebola présentant des symptômes similaires bien qu’ayant des séquences nucléotidiques pouvant varier de 30% d’une souche à l’autre.

Mode de transmission du virus Ebola

Le virus Ebola se transfère par contact direct avec le sang, le sperme, les excrétions et la salive. En l’absence de mesures de protection adéquates un fort risque de propagation auprès du personnel hospitalier a été observé. Certaines expériences ont également montré la possibilité théorique de propagation du virus par des gouttelettes ou des particules aérosolisées. La présence de  5 à 10 particules virales suffit pour déclencher une contamination chez un nouvel hôte d’ou l’importance de détecter les individus porteurs du virus Ebola le plus précocement possible pour limiter la propagation du virus.

Incubation et symptome du virus Ebola.

La période d’incubation varie entre 2 et 21 jours, les premiers symptômes (fièvre accompagnée d’asthénie, de myalgie, de céphalées et maux de gorges) sont rapidement suivis par des diarrhées, des vomissement et des éruptions cutanées. Une semaine après l’apparition des premiers symptômes , le virus Ebola envahit le système sanguin puis provoque des hémorragies internes importantes provoquant la mort par défaillance poly-viscérale et choc cardio-respiratoire.

Détection du virus Ebola

Cynthia GoldsmithThis colorized transmission electron micrograph (TEM) revealed some of the ultrastructural morphology displayed by an Ebola virus virion. See PHIL 1832 for a black and white version of this image.Where is Ebola virus found in nature?The exact origin, locations, and natural habitat (known as the "natural reservoir") of Ebola virus remain unknown. However, on the basis of available evidence and the nature of similar viruses, researchers believe that the virus is zoonotic (animal-borne) and is normally maintained in an animal host that is native to the African continent. A similar host is probably associated with Ebola-Reston which was isolated from infected cynomolgous monkeys that were imported to the United States and Italy from the Philippines. The virus is not known to be native to other continents, such as North America.La possibilité de détecter en quelques minutes et pour un coût minime la présence du virus Ebola chez les individus à risque aurait un impact important sur le développement de ce type d’épidémie et ses effets collatéraux. Une personne peut être contagieuse dès les premiers jours de l’infection et ce même avant que les symptômes n’apparaissent. C’est pourquoi détecter le virus au plus tôt est essentiel pour mettre en place les mesures préventives adéquates.

Limiter la propagation de l’épidémie du virus Ebola

Un laboratoire sur puce pour la détection du virus Ebola permettrait de tester in-situ l’état de contamination des  personnels naviguant, celui des passagers provenant de zones à risque ainsi que celui des scientifiques et médecins en déplacement dans les zones à risque. A l’heure actuelle, seul un test systématique de toutes les personnes à risque permettrait de réellement limiter les risques de propagation de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola à l’échelle mondiale.

Sécuriser et redonner confiance aux populations envers les structures de soin

Pouvoir tester chaque jour l’état de santé des équipes médicales sur place éviterait une propagation de l’épidémie au sein même des structures de soin. Cela permettrait également de redonner confiance aux populations qui hésitent à juste titre à s’y rendre en cas de problème médical lié ou non à la l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola. A l’heure actuelle le nombre de décès liés à la défiance des populations envers les structures de soin dans le cadre d’infections classiques dépasse le nombre de décès liés directement à Ebola.

Accélérer la prise en charge des malades atteints par Ebola

Un diagnostic rapide et à bas coût permettrait de prendre en charge au plus tôt les personnes infectées limitant ainsi la mortalité et les risques de transmission du virus Ebola au cours de la période d’incubation. Un diagnostic négatif permettrait également de libérer des lits dans les espaces de quarantaines et d’éviter une infection par le virus Ebola de patients initialement sains.

Limiter le nombre de personnes en quarantaine

Ce type de diagnostic permettrait de réduire fortement les délais de quarantaine imposés aux sujets à risque comme les scientifiques et les médecins œuvrant en zone Ebola. La diminution de ces délais de quarantaine permettrait de réduire fortement la pénibilité de ce genre de mission et faciliterait ainsi le déploiement d’acteurs spécialisés sur le terrain sans contraintes inutiles.

Ebola et Elvesys Microfluidic innovation center

microfluidic chip medical applicationLe système de détection d’agents pathogènes par PCR le plus rapide au monde

ELVESYS a développé  la technologie de détection d’agents pathogènes la plus rapide au monde. Elle permettra de détecter n’importe quel agent pathogène en moins de 10 minutes dans un échantillon de sang ou de salive. Notre technologie de laboratoire sur puce est basée sur l’utilisation de notre technologie de PCR quantitative ultra rapide FASTGENE lauréate du concours mondial de l’innovation.

Un laboratoire sur puce pour la détection d’Ebola à faible coût

Cette technologie de laboratoire sur puce permettra de surcroît d’effectuer des diagnostics du virus Ebola à un coût suffisamment faible pour être accessible à tous. La portabilité de cette technologie permettra également d’étendre le diagnostic du virus Ebola jusque dans les villages les plus reculés.

Aujourd’hui nous développons en collaboration avec le ministère de la défense et le gouvernement français cette technologie pour fournir une solution aux risques de pandémie comme Ebola. Si vous souhaitez bénéficier ou investir dans cette technologie, contactez nous à « contact@elvesys.com »

Ensemble, montrons au monde qu’il est possible  de partager au plus vite et avec tous,  les outils de diagnostic miniaturisé de la médecine moderne.

Vous mettez en place un projet de R&D collaboratif nécessitant des technologies microfluidique? Elvesys est une entreprise innovante dans le domaine de la microfluidique et des laboratoires sur puce spécialisé dans la recherche collaborative. Contactez nous